LES ETHNIES MINORITAIRES À SA PA

En dehors des Kinh, on trouve 8 ethnies minoritaires à Sa Pa : H’mong, Dao, Tay. Giay, Muong, Thai, Hoa (origine chinoise) et Xa Pho. Les 4 dernières ne comptent pas plus de 500 personnes au total. La population totale du district se chiffre à 31.652 habitants dont 52% de H’mong, 25% de Dao, 15% de Kinh, 5% de Tay, et 2% de Giay. Ce sont en grande majorité des paysans, inégalement repartis dans la région.
Toutes les ethnies sont régies par les mêmes systèmes administratifs que les Kinh. Chaque province est divisée en districts relevant chacun d’un comité populaire. Chaque district comprend plusieurs cantons avec à leur tête un élu responsable entre autres, des questions agricoles et de l’application de la loi.
Il y a 18 cantons dans le district de Sa Pa, avec une population variant entre 970 et 4500 habitants. Chacun compte entre 2 et 6 villages ayant 1 élu responsable.

Sapa-randonnée

Education et santé :
L’Etat pourvoie aux besoins en santé et éducation des ethnies minoritaires. Chaque canton est supposé avoir une école primaire, et chacun des 550 districts dans tout le pays a au moins une école secondaire. Cependant, à Sa Pa, on ne trouve pas une école primaire dans chaque canton, et la fréquentation scolaire est très basse; l’éducation scolaire n’est pas dans la tradition des ethnies minoritaires.
Les écoles primaires enseignent le vietnamien, les mathématiques de base et la culture vietnamienne. Les classes fonctionnent entre 3 et 6 matinées par semaine, et ne sont fréquentées que par 3% des enfants de chaque canton. Les enfants qui vont à l’école doivent participer aux travaux ménagers et agricoles l’après-midi. En été, quelques cantons ouvrent des cours du soir pour les adultes. Il y a également une école secondaire à Sa Pa fréquentée par 120 enfants des populations locales. L’emploi du temps des élèves est fonction des obligations des familles. Peu de cantons ont un personnel médical suffisamment formé, et les cas de maladies graves telles que la malaria, la dysenterie et la rougeole sont traitées à l’hôpital de Sa Pa. Les plantes médicinales traditionnelles sont utilisées par les ethnies minoritaires, dont certaines sont cueillies en forêt. Un jardin de plantes médicinales traditionnelles se trouve près de la station de bus à Sa Pa. Il est géré par l’Institut de médecine de Hanoï, et la plupart de ses plantes sont utilisées à Hanoï. D’autres jardins de ce type existent dans la province, notamment à Lao Cai, fréquentés par les habitants locaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*