Les Dao

Les Dao appartiennent au sous-groupe Meo-Dao de la famille Austro-asiatique, bien que certains linguistes les classent dans le groupe Sino-tibétain. C’est la 8ème ethnie la plus importante du Vietnam implantée dans les provinces frontalières de Lao Cai… Les origines des Dao restent inexpliquées, si ce n’est que comme les H’mong, les Dao se sont implantés dans les hautes montagnes, sur les terres dénudées, indiquant une immigration similaire aux H’mong au XVIIle siècle. Les Duo de Sa Pa sont couramment appelés Dao Do (Dao Rouge) et peuvent être classés comme les Thanh Pham, de par leur dialecte. On retrouve les Dao dans 13 cantons du district de Sa Pa.
Costumes : Traditionnellement les hommes Dao portent des vêtements de couleur indigo comme les H’mong, à la seule différence que leur veste comporte une broderie rectangulaire au dos et sur leur coiffe.

Dzao Rouge Sapa
Les femmes portent des pantalons indigo finement brodés, que recouvre jusqu’aux genoux le pan de leur veste brodée sur un gilet identique à celui des hommes Dao. Les femmes Dao se distinguent par le port d’un fichu rouge orné de pièces d’argent et de pompons rouge. Autrefois, certaines de ces coiffes étaient faites à partir d’un enchevêtrement de cheveux fixés avec de la cire, puis couvert d’un tissus brodé rouge. Les Dao, hommes et femmes se parent de bijoux en argent, et portent sur l’épaule un sac orné de pompons rouges.
Us et costumes : La fabrication du papier est un artisanat traditionnel des Dao, ce qui a permis une histoire écrite.
Selon une légende ancienne, les Dao descendent d’un célèbre ancêtre canin “Ban Ho” (également nommé “Ban Vuong” ou “Chan Dung”), un féroce chien à 5 couleurs qui tua un général ennemi. Pour récompenser ce chien, on lui donna en mariage une princesse qui mit au mondejl 2 enfants constituant 12 tribus Dao.

A voir : voyages au Vietnam

Les femmes Dao Rouge se rasent la tête et les sourcils. Elles enduisent ensuite leur tête de cire avant de la couvrir d’un fichu rouge. Ceci donne lieu à une cérémonie lorsque les jeunes filles atteignent l’âge de 13 ans.
A 10 ans, les garçons reçoivent leur patronyme officiel lors d’une cérémonie de baptême. C’est à ce moment, où lorsqu’il est plus âgé que l’on tiend également une cérémonie de confirmation et il est alors reconnu comme membre à part entière de la communauté.
Les rites de mariage des Dao diffèrent selon les communautés, mais le consentement parental est toujours recquis.
Les jeunes fiancés vantent leurs qualités physiques, leur habilité dans les travaux domestiques et agricoles par des chants traditionnels.
Si la dot de la futur mariée est trop élevée pour être offerte avant le mariage, on organise simplement une cérémonie provisoire pour conclure l’engagement de mariage. Parfois, un couple peut déjà avoir fondé une famille et alors le mariage est reconnu d’office.
Les Dao ont 3 rites funéraires : Inhumation en pleine terre, crémation et une inhumation à l’air libre. Cette dernière est seulement pratiquée lors d’une mort inhabituelle; le mort est exposé dehors dans une cage en bambou jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le squelette. Celui-ci est ensuite placé dans un cercueil et mis en terre.

Toutes ces cérémonies sont présidées par un chaman, Bau Qua ou Xin Miet dans le dialecte Duo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*