GUIDE SANITAIRE 3

BOISSONS
1 – L’EAU: types d’eau:
– eau de ville:
L’eau du réseau des villes du Laos et du Vietnam n’est pas potable. Un fort goût chloré peut à tort ras¬surer le consommateur, mais attention, la chloration est aléatoire. On peut l’utiliser à la rigueur pour le la¬vage des dents, mais il vaut mieux éviter de l’utiliser après un orage (augmentation de la pollution bio¬chimique (nitrates et nitrites) et bactériologique).
Pour boire, seules l’eau minérale ou l’eau traitée avec des comprimés de désinfection sont conseillées (les métaux lourds n’étant pas éliminés dans ce cas pas de consommation prolongée).
– eau traitée par des comprimés de désinfection:
Plusieurs produits sont disponibles, la dose habituelle est de 1 comprimé pour un litre d’eau, l’efficacité étant obtenue en une heure et pour 24h en bouteille, à con¬dition de bien mélanger le produit:
– MICROPUR0 et HYDROCLONAZONE0: à base d’argent, plus actifs sur les bactéries que sur les virus, inactifs sur les kystes de protozoaires (ex: amibes) et les oeufs d’helminthes (vers).

Voir plus: Croisière privée baie d’halong | Croisières sur le Mékong | trek 4 jours sapa | Circuit vietnam13 jours | visa en ligne vietnam
LUGOL0: à base d’iode. Plutôt à éviter car pose des problèmes de surcharge thyroïdienne en iode.
– l’eau minérale:
On conseillera l’eau minérale en bouteille aux normes française, que l’on trouve partout en bouteilles de 1,5 L ou de 0,5 L. S’assurer du bon encapsulage des bouteilles avant consommation, prendre les moins poussiéreuses et non exposées au soleil, car l’eau ne se conserve pas indéfiniment en bouteilles plastique; noter qu’il y a du roulement pour ces eaux minérales dans les restaurants à la mode et les épiceries cen¬trales et les supermarchés. Un moyen économique est l’achat de cubitainers de plusieurs litres d’eau mi¬nérale que l’on commence à trouver partout (eau LA VIE par exemple).
– l’eau de pluie:
De nombreux habitants récoltent l’eau de pluie, répu¬tée de bonne qualité puisqu’elle vient du ciel. Atten¬tion, il faut en proscrire l’utilisation car elle est très polluée.
– l’eau bouillie:
Les habitants font bouillir l’eau de ville. Cela pallie les éventuelles défaillances du système d’assainissement de l’eau et élimine les éventuels parasites. On peut donc la consommer sans inquiétude, mais de façon épisodique du fait de la possible contamination en nitrates et nitrites et métaux lourds.
2 – LA BIERE:
On peut boire la bière locale en bouteille, plus ou moins alcoolisée qui possède des propriétés hy¬dratantes et que l’on trouve partout.
3 – LA GLACE:
« Ne jamais prendre de glaçon », telle est la règle d’or, sauf si ces glaçons sont faits avec de l’eau minérale (ce qui n’est presque jamais le cas). Cette règle est facile à respecter dans les hôtels de première catégo¬rie où les bouteilles sont généralement servies fraîches. La solution est de mettre au frais les bouteil¬les soi-même dans la glace avant de les servir. Cette règle est peu respectée par le voyageur, qui cède souvent devant une bière servie à température ambi¬ante de 30° C en ne refusant pas le glaçon que le ser¬veur lui met d’office dans le verre. De ce fait, on est plus en sécurité dans les grandes villes que dans les campagnes car les pains de glace ont un chemin plus court à parcourir du producteur au consommateur.
4 – LE THE:
Servi de façon traditionnelle aux invités au moment de l’accueil ou avec le café, il peut être bu à volonté, moins attention à l’éréthisme (excitation) cardiaque et à l’insomnie. Attention dans le Nord du Vietnam, le thé est souvent très fort et amer.
5 – LES JUS DE FRUITS ET ASSIMILES:
sous vide ou en bouteille: dans la plupart des épiceries: consommables sans inquiétude; frais glacés: on trouve un peu partout des petits débits de boisson qui broient avec de la glace le fruit que vous avez choisi: ananas, mangue, sapo¬tille, avocat… L’hygiène, souvent défectueuse, nous incite à la plus grande prudence. Néanmoins, les grands hôtels servent ces jus de fruits pré¬parés dans des conditions d’hygiène satisfaisan¬tes;
les sodas: de toutes les couleurs, très riches en sucre, peuvent être coupés avec une eau minérale gazeuse locale de bonne qualité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*